Aller au contenu

Get Flash Player Ce site utilise Javascript et le plugin Adobe Flash Player. Le plugin est disponible a http://get.adobe.com/flashplayer/

1960

Les années 1960 sont celles de grands changements sociaux et culturels, en réaction, selon certains, contre le conservatisme et le matérialisme des années 1950. Aux États-Unis, les militants des droits civiques se battent pour l'égalité des droits des Noirs américains, tandis que les féministes en font de même pour les femmes. Les groupes opposés à la guerre du Vietnam réclament le retrait des troupes américaines. En juillet 1969, la « course à l'espace » franchit une nouvelle étape avec l'alunissage de la fusée américaine Apollo 11. Pour la première fois, l'industrie automobile offre aux consommateurs le choix entre des voitures de différentes catégories – compacte, intermédiaire et grosse voiture. Par ailleurs, des voitures de sport situées entre la catégorie intermédiaire et la compacte, comme la Mustang et la Camaro, connaissent des débuts prometteurs. À l'échelle internationale, la course aux armes nucléaires se durcit entre l'Union soviétique et les États-Unis, les deux pays renforçant leur arsenal. Au cours de cette décennie, le premier réacteur nucléaire canadien entre en activité et les consommateurs découvrent les premiers jeux électroniques.

Voitures

La Montcalm, modèle exclusivement canadien, présentée dans la brochure de la Mercury Meteor Montcalm de 1961

1961

Succès de la marque Mercury Meteor au Canada.

La marque Mercury Meteor n'était diffusée que sur le marché canadien. Ses modèles étaient plus petits et plus économes que la plupart des voitures américaines, ce qui ne manquait pas de plaire aux Canadiens. Pour séduire les consommateurs canadiens, Mercury donnait aux modèles de Meteor des noms très canadiens, comme Niagara, Rideau et, dans ce cas-ci, Montcalm.

Photo : 1961
Ford du Canada Limitée

Volvo B-18 canadienne, Volvo Canada Ltée, Halifax (Nouvelle-Écosse)

1964

La Volvo Amazon change de nom pour le marché canadien et devient Volvo canadienne.

La Volvo canadienne était une version rebaptisée de la Volvo Amazon qui se vendait en Suède. Volvo a ouvert sa première usine de montage à l'étranger en 1963, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Les voitures étaient expédiées en pièces détachées depuis Suède jusqu'à Halifax, puis assemblées pour le marché nord-américain.

Photo : 1966
Volvo Cars of Canada Corp.

La Studebaker Commander 230, 1966, arrive au Musée des sciences et de la technologie du Canada en 1969.

1966

La Studebaker Commander : fabriquée au Canada.

En 1963, l'entreprise ferme son usine de South Bend, dans l'Indiana, et regroupe toutes ses activités nord-américaines dans sa succursale de Hamilton, en Ontario. La Studebaker Commander de 1966 fait partie des tout derniers modèles produits à l'usine de Hamilton, qui ferme en 1966.

Photo : Musée des sciences et de la technologie du Canada 1969.1030

Dans l'actualité

Le premier ministre John Diefenbaker inaugure la Transcanadienne à Rogers Pass, en Colombie-Britannique.

1962

Inauguration officielle de la Transcanadienne, qui traverse le Canada de l'Atlantique au Pacifique.

Le premier ministre John Diefenbaker dame le « dernier » bout d'asphalte sur la plateforme de Rogers Pass et déclare la Transcanadienne officiellement ouverte. Il faudra, cependant, attendre 1971 pour que la route soit tout à fait terminée.

Photo : 1962
Bibliothèque et Archives Canada/e006580621

Le drapeau que préférait Lester Pearson, surnommé le « fanion de Pearson »

1964

Le Canada se donne un nouveau drapeau.

Depuis sa fondation jusqu'à la première moitié du xxe siècle, le Canada a utilisé différents drapeaux qui, pour la plupart, rappelaient son héritage britannique. Dans les années 1960, toutefois, le gouvernement fédéral de Lester B. Pearson décide qu'il faut au Canada un nouveau symbole qui remplace le Pavillon rouge. La question du drapeau divise le pays, mais après un long débat acrimonieux, le gouvernement adopte l'actuel drapeau rouge et blanc frappé de la feuille d'érable le 15 décembre 1964. Le 28 janvier 1965, le drapeau national du Canada est proclamé par Sa Majesté la reine Elizabeth II, et il entre en vigueur le 15 février 1965.

Illustration : 1964
Artiste : Alan Brookman Beddoe

Photo aérienne de l'usine de garnitures General Motors à Windsor (Ontario)

1965

L'Accord canado-américain sur les produits de l'industrie automobile, mieux connu sous le nom de Pacte de l'automobile, contribue à un boom dans le secteur canadien de l'automobile.

Avant le Pacte de l'automobile, les industries automobiles canadienne et américaine étaient relativement séparées – les pièces étaient en général fabriquées aux États-Unis et les voitures, assemblées au Canada. Une fois le Pacte en place, les droits de douane entre les deux pays sont levés et les véhicules comme les pièces traversent librement la frontière. Un nombre plus élevé de voitures assemblées aux États-Unis sont vendues au Canada. Avec l'émergence d'une industrie automobile continentale unifiée, on produit moins de modèles. Le Pacte de l'automobile donne un nouvel essor à l'industrie automobile et à l'économie canadienne toute entière. Des emplois sont créés, les salaires dans le secteur augmentent, et l'industrie de l'automobile et des pièces ne tarde pas à devenir une des plus importantes du Canada. Cependant, cette industrie est maintenant bien entre les mains de grandes sociétés américaines, principalement des « trois Grands » – Ford, General Motors et Chrysler. Le Pacte de l'automobile est aboli en 2001, l'Organisation mondiale du commerce l'ayant déclaré illégal. L'Accord de libre-échange nord-américain, ou ALENA, est alors déjà adopté.

Photo : 31 décembre 1965
The Windsor Star

Test antipollution de l'Alberta Motor Association à Calgary, en Alberta.

1968

Les États-Unis adoptent des normes qui obligent à équiper toutes les nouvelles voitures de dispositifs de réduction des émissions de gaz d'échappement.

Durant les années 1950 et 1960, les chercheurs découvrent que la pollution atmosphérique est attribuable en grande partie aux gaz d'échappement des voitures. Dès l'année modèle 1968, les États-Unis ont adopté une loi sur les normes de lutte antipollution pour toutes les nouvelles voitures. Dès 1971, le Canada en fait de même.

Photo : 27 avril 1972
Archives Glenbow, NA-2864-20951

Ingénieurs préparant le décollage d'Apollo 11 au centre de lancement

1969

Le 20 juillet 1969, les premiers hommes se posent sur la lune à bord d'Apollo 11.

La mission réalise l'objectif du président John F. Kennedy de voir les Américains sur la lune avant les Soviétiques, et ce avant la fin des années 1960. Entre 1969 et 1972, le programme Apollo effectue cinq autres missions lunaires.

Photo : 20 juillet 1969
National Aeronautics and Space Administration. Office of Public Affairs

Culture pop

Spécimen de carte NAS temporaire

1964

Première utilisation du numéro d'assurance sociale, ou NAS.

Au départ, le numéro d'assurance sociale est institué pour aider à gérer le Régime de pensions du Canada et les différents régimes d'emploi canadiens. Par la suite, il se transforme de plus en plus en carte d'identité nationale demandée par les banques, les employeurs et d'autres institutions canadiennes.

Photo : Gouvernement du Canada

La mini-jupe adoptée par les hôtesses de l'air, à Calgary, en Alberta

1965

Les créateurs de mode choquent le monde en lançant la mini-jupe.

La mini-jupe, qui allait devenir un symbole de l'invasion britannique et des Swinging Sixties, cette décennie flamboyante, fait ses débuts dans Chelsea, quartier chic de Londres, où Mary Quant a sa boutique de vêtements. La mini-jupe connaît un succès phénoménal et bon nombre d'autres créateurs y vont de leurs propres versions, l'associant à des collants, des leggings et des bottes.

Photo : Octobre 1970
Archives Glenbow, NA-2864-6800

Ralph Nader au cours d'une entrevue

1965

Ralph Nader publie Unsafe at Any Speed: The Designed-In Dangers of the American Automobile, qui devient en français « Ces voitures qui tuent ».

Ralph Nader reproche aux constructeurs automobiles de concevoir des voitures qui sont peu sûres, d'où des accidents qui font de nombreux morts et blessés. La publicité générée par le livre contribue à l'adoption aux États-Unis, en 1966, du National Traffic and Motor Vehicle Safety Act. Des lois similaires suivront dans d'autres pays, y compris au Canada avec la Loi sur la sécurité des véhicules automobiles, en 1971.

Photo : 10 septembre 1975
Thomas J. O'Halloran, Library of Congress

Vue aérienne d'Expo 67 à Montréal, lors de la dernière journée de l'exposition, le 27 octobre 1967

1967

Le Canada accueille le reste du monde à Montréal à l'occasion de son 100e anniversaire.

Expo 67, qui restera une des expositions mondiales les plus réussies et les plus populaires, sera la vitrine de concepts de pointe, d'œuvres d'art et d'architecture, de technologies et de cultures du monde entier. À une époque où le Canada ne compte que 20 millions d'habitants, l'exposition accueille plus de 50 millions de visiteurs.

Photo : 27 octobre 1967
BAnQ, Centre d'archives de Montréal
Fonds Armour Landry
Armour Landry, P97, S1, P5783